Règlement des études  

1. Cycles, années, classes

 

Cycles

Classes

   

 

 

Maternelles

 

Accueil

Les enfants sont groupés en classes verticales et/ou horizontales.

1ère maternelle

2ème maternelle

5/08

3ème maternelles

 

 

Primaires

 

1ère année

Au besoin, les enfants en difficulté ont un horaire adapté et effectuent une année complémentaire (5/8)

 

2ème année

 

3ème année

 

8/12

4ème année

 
 

5ème année

 
 

6ème année

 

2. Un travail scolaire de qualité

Pour permettre aux enfants de réaliser un travail scolaire de qualité, les activités qui leur seront proposées tiendront compte de leur vécu, de leurs motivations, de leurs possibilités et de leur rythme d’apprentissage. Les élèves respecteront les consignes données, les échéances, les délais et soigneront la présentation de leurs travaux. Les travaux qui leur seront demandés seront diversifiés : recherches, activités créatrices, applications,…

3. Des moyens pour aider les élèves à produire un travail de qualité

3.1 Des objectifs bien définis et des consignes claires

Il convient de donner du sens aux apprentissages en spécifiant bien le/les but(s) à atteindre à chaque leçon. Ces objectifs seront en relation avec les apprentissages antérieurs et se rapporteront aux compétences à construire. La clarté du/des but(s) à atteindre est indispensable à un travail de qualité. Elle engendre une « autoévaluation » indispensable et soutient la motivation de chacun pour fournir un effort continu.

3.2 Des démarches diversifiées

Les travaux proposés aux élèves seront diversifiés : le projet, résoudre un problème vécu, les défis, comparer, prouver, construire, justifier, créer,…

« Ne pas expliquer une règle, une définition, une solution,… mais rechercher comment les faire découvrir par les enfants »

La matière sera acquise de manière diversifiée par rapport à des référents existants et/ou à créer par les enfants. L’organisation se fera tantôt en groupes horizontaux (classes), tantôt en groupes verticaux (ateliers). I1 convient de diversifier les démarches mentales sollicitées à l’occasion des différentes activités proposées… Elaborer des hypothèses, les vérifier par l’expérience, la comparaison, les recherches, induire, déduire.

4. Les travaux à domicile. (Application du décret du29 mars 2001)

Tous les travaux à domicile sont interdits au niveau maternel !

A l’école primaire :

Le travail à l’école inclura des travaux individuels et collectifs, des travaux de recherches, d’analyse, de synthèse, la mise en œuvre de projets et les leçons.

Les travaux qui devront être effectués à domicile doivent pouvoir être faits sans l’aide d’un adulte.

Si des documents doivent être consultés, il convient de s’assurer que chaque enfant a la possibilité de les obtenir.

Le travail à domicile ne pourra jamais faire l’objet d’une évaluation (aucune cotation !).Tout au plus, un travail non fait ou bâclé sera‑t‑il sanctionné par l’évaluation générale de l’application.

Le travail à domicile aura plutôt une fonction formative (lectures, recherches, préparer des projets ou travaux à effectuer en classe).

Afin de permettre des activités extrascolaires (sport, musique, danse,…), on veillera à ne jamais demander un travail à domicile le mercredi !

Au cycle 5/8, les travaux à domicile seront de courtes activités par lesquelles il est demandé à l’élève de lire ou de présenter à sa famille ou à son entourage ce qui a été réalisé ou construit en classe. Par ce fait, il s’agit non seulement de reconnaître l’importance de la lecture et des apprentissages, mais aussi de prendre en compte l’intérêt, pour l’enfant, d’avoir l’occasion d’être fier devant ses parents, son entourage, son milieu d’accueil de présenter sous quelque forme que ce soit ce qu’il a appris à l’école.

5. Le journal de classe

Les élèves de maternelle disposent d’un cahier d’avis où sont insérées les différentes circulaires générales et les communications de la titulaire. I1 sera signé quotidiennement par les parents.

Dans l’enseignement primaire, à côté de la « farde de communications », l’élève dispose d’un journal de classe dans lequel il inscrit, sous le contrôle des enseignants et de façon précise, les tâches qui lui sont demandées à domicile.

Le journal de classe sert également de lien entre l’école et les parents.

La tenue du journal de classe doit être particulièrement soignée. Son usage doit faire l’objet d’un apprentissage.

6. L’évaluation des élèves

L’évaluation sera tantôt sommative, tantôt formative.

6.1 L’évaluation formative

Elle s’opère pendant les apprentissages.

Au cours d’une leçon, lorsque les buts à atteindre sont bien définis, quand l’enfant se trouve face à un problème, un défi à surmonter, il n’y a nul besoin de le « sanctionner » et de le » juger ».

L’enfant lui‑même est capable de « s’autoévaluer » et de constater ses propres erreurs.

Il ne faut surtout pas confondre « faute » et « erreur ». L’erreur est permise et même souhaitable !

Cette absence de sanction et de jugement liés à l’erreur créera la sécurité indispensable pour que chaque élève ose prendre le risque d’apprendre dans des situations nouvelles pour lui. Elle est donc indispensable dans un enseignement où l’élève prend une part active. (Ne pas avoir peur de se tromper, c’est l’occasion d’apprendre et de rechercher !).

6.2 L’évaluation sommative

Chaque épreuve à caractère sommatif (contrôle) se fera après plusieurs séquences d’apprentissage pour en faire le bilan. Elle indiquera à l’élève et aux parents le degré d’acquisition des connaissances et de maîtrise des compétences. Les socles de compétences constituent les références à prendre en considération. Tout ce qui fait l’objet d’une évaluation sommative doit correspondre aux objectifs annoncés et les conditions de l’évaluation doivent être semblables aux conditions d’apprentissage. Autant que faire se peut, le travail précédent l’évaluation aura mis chaque élève sur le chemin de la réussite. Toute épreuve d’évaluation sommative devra toujours être annoncée par l’enseignant. Chaque contrôle devra être suivi d’une correction et, au besoin, d’une remédiation.

6.3 La farde des évaluations

Si le bulletin ne permet pas de situer les lacunes et acquis des enfants, la farde des évaluations permet de mesurer les compétences acquises par l’élève. Cette farde reprend les différentes évaluations sommatives effectuées au cours de l’année

Chaque évaluation poursuit une ou plusieurs compétences.

Chaque « contrôle » devra être signé par la personne responsable de l’enfant.

6.4 Bilans de fin d’année

L’école organise de la première à la cinquième année des «contrôles généraux » en fin d’année scolaire.

Ces « bilans » de fin d’année ont plusieurs objectifs :

Ils sont un instrument de formation et permettent d’apporter des éléments d’évaluation parmi d’autres.

Ils sont précédés par une période dite de « révisions » qui permet de refaire des exercices portant sur les différents socles de compétences et de revoir les différents points du programme. (Pour les plus grands, ce sera l’occasion de refaire quelques synthèses, de restructurer…)

Ils imposent un effort plus soutenu ; leur nombre et leur durée devront tenir compte de l’âge des enfants et du niveau de scolarité.

6.5 En fin de cycle 5/8 et en fin de 4ème

les enfants participent à un examen dont les questions seront rédigées par une équipe d’enseignants du Canton de Nivelles.

6.6 En fin de sixième année,

les élèves participent au CEB.

7. La certification

Au terme de chaque étape, l’équipe éducative pourra, si nécessaire, prendre la décision de maintenir un élève une année de plus dans l’étape. Dans ce cas, un dossier personnalisé accompagnera l’élève. Ce dossier comportera les avis du titulaire, de la direction, du pms (si possible) et les moyens mis en œuvre pour l’aider à franchir l’étape avec succès.

8. Délibération du certificat de base

Conformément à l’arrêté du gouvernement du 3 mai 1999 de la Communauté française déterminant la forme et les règles de délivrance du certificat d’études de base, en fin de scolarité primaire, le certificat d’étude de base est délivré :

1) soit par l’école.

9. Le bulletin

En primaire :

Un bulletin a été conçu par l’ensemble de l’équipe éducative.

Ce bulletin accompagne l’enfant pendant 2 années scolaires.

Il donne un aperçu de l’ensemble des résultats des évaluations sommatives effectuées et quelques commentaires de la titulaire.

Le premier bulletin de l’année scolaire et le bulletin terminant cette année sont remis personnellement aux parents.

10. La communication aux parents

En début d’année scolaire, chaque titulaire

soit organise une réunion collective des parents des enfants de sa classe afin de les informer de ses exigences personnelles, des méthodes particulières de travail (organisation particulière de la classe, des fardes, etc… )

soit rédige celles‑ci et les communique aux parents.

Deux autres réunions (individuelles) des parents sont organisées : l’une à la remise du premier bulletin, l’autre en fin d’année scolaire.

Durant l’année scolaire, l’information concernant la situation scolaire sera transmise à l’élève et à ses parents périodiquement au moyen des notes et commentaires du bulletin et en permanence via les notes du journal de classe et les travaux écrits évalués. Le journal de classe ainsi que les travaux écrits et évalués doivent être signés par les parents.